Un cadre de vie d'exception

Harmonieux et rural, Piscop est un joli petit village. Il offre un cadre de vie mêlant forêts et pâturages, mais conserve l'accessibilité et les commodités d'une ville de proche banlieue parisienne. Petite visite guidée à travers Piscop.

Piscop se situe à 15 km au nord de Paris sur les contreforts de la forêt de Montmorency. Joli petit village, il bénéficie d’une nature protégée.

Les armoiries "Gerbes de blés mûrs sur fond d’azur" rappellent sa vocation agricole, toujours d’actualité.

Piscop est facilement accessible par la nationale 1 : la méridienne verte traverse le village.

Vous pourrez au cours de votre promenade admirer l’église romane du XIe siècle partiellement restaurée. Elle est enclavée dans le domaine du Château Vert, fief d’une seigneurie parmi les plus anciennes de France. C’est dans ce domaine que vint se fixer Guyonne de Stuart, nièce de Marie Stuart d’Ecosse, accompagnée de son aumônier "Bishop". Ce nom aurait été déformé par les habitants en "Piscop".

Partant de l’église, empruntez la rue de l’abreuvoir, anciennement utilisé par les paysans.
Elle vous mènera au vieux lavoir dont nos grands-mères se servaient encore il y a une cinquantaine d’années.

Au coeur du village, la rue de la Tourelle longe la forêt de châtaigniers. Elle vous fera découvrir un très joli vallon (plus spécialement en automne et au printemps) où chevaux et poneys vivent en toute tranquillité.

Avec un peu de courage, montez la côte. À son sommet, vous découvrirez une tourelle en ruine faisant partie du mur d’enceinte du château de Blémur que l’on peut apercevoir en empruntant la rue de la Bellevue.

En empruntant la rue de Blémur, vous pourrez découvrir une des dernières exploitations laitières du Val d’Oise. Si vous avez la chance de passer aux beaux jours, les vaches seront dans les prés, donnant tout son caractère au village.

Poursuivez votre chemin et empruntez la rue Adrien Lebert se trouvant sur votre gauche. Vous découvrirez alors la cour de Blémur, curiosité appelée la "Cour des Miracles" dans les années 1900.