DISCOURS M. LAGIER, Maire de Piscop, à l’occasion des vœux pour 2016

Mr Lagier, Maire de Piscop

Messieurs les parlementaires,
Messieurs les Présidents des communautés de communes,
Mesdames et Messieurs les Conseillers régionaux et départementaux,
Mesdames et Messieurs mes collègues maires,
Mesdames et Messieurs les adjoints et conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs les représentants des autorités civiles, militaires et religieuses,
Mesdames et Messieurs les enseignants,
Mesdames et Messieurs les commerçants et entrepreneurs,
Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,
Chers amis,

C’est avec beaucoup de plaisir que la municipalité et moi-même vous accueillons pour cette traditionnelle cérémonie des vœux.
Merci d’être venus aussi nombreux.
Cette année 2015 restera dans nos mémoires comme l’année d’effroi et de douleur où des terroristes ont attaqué lâchement des hommes et des femmes.
Ces attentats ont frappé des personnes de notre village sans aucune raison et mes meilleurs vœux s’adressent en premier lieu pour eux en leur souhaitant un prompt rétablissement et n’oublions pas comme le disait Victor Hugo « La fraternité sauvera la liberté ».
Il peut paraître paradoxal, en cette période de difficultés et d’incertitudes, d’adresser des vœux de bonne santé, de bonheur et de réussite et pourtant c’est sans doute au-delà des traditions une bonne manière de manifester notre volonté de faire bouger les choses et de se mobiliser pour un avenir collectif meilleur, garant du bonheur individuel.
Dans ce contexte actuel préoccupant, je pense que l’échelon local reste essentiel, avec la force de proximité, ce lien irremplaçable doit être défendu.
Les élus locaux comme j’aime à le rappeler représentent les interlocuteurs privilégiés de la population et nous sommes là à votre service.
Je remercie bien sûr ce soir tous les acteurs de la vie municipale qui contribuent au bon fonctionnement de notre village et je peux vous affirmer sans les citer que leur travail et leur dévouement sont sans faille. Merci à vous tous.
Cette année, pas de grosses réalisations à Piscop. Le contexte économique national a forcément des conséquences et la baisse des dotations de l’état nous impose une gestion rigoureuse et sérieuse pour éviter une augmentation de la fiscalité communale, d’autant que nous avons dû faire face à de nouvelles compétences obligatoires, sans nous donner de moyens supplémentaires, au contraire.
Naturellement, comme vous le constatez, nous entretenons notre voirie et nos équipements comme il se doit, et nous sommes les garants de votre capital village.
Et pour cette année me direz-vous ?
Les projets ne manquent pas :
- Enfouissement des réseaux dans la rue de la Libération,
- Déplacement de la bibliothèque,
- Nouvelle structure pour la garderie,
- Aménagement de la mairie.
Nous restons prudents et c’est avec le budget et les restrictions que nous imposent l’Etat par une nouvelle baisse des dotations, que le Conseil Municipal fera ces choix.
Cette année, nous avons mis en chantier notre plan local d’urbanisme (PLU).
Vous avez pu vous exprimer au cours des deux réunions publiques. Le projet (je dis bien le projet) a été arrêté et vous aurez la possibilité de vous entretenir avec le commissaire enquêteur pour toutes demandes personnelles avant que soit rendu définitif le PLU, aux environs du mois de Juillet 2016.
Dans ce projet, nous avons voulu garder ce caractère village avec son environnement qui nous est si souvent envié pour qu’il fasse bon vivre à Piscop.
Bien sûr, je ne peux pas passer sous silence l’arrivée de la fibre optique dans notre commune.
Ce fil en verre très fin qui a la propriété de nous donner un débit nettement supérieur à celui des câbles traditionnels.
C’est une révolution, la puissance de ce flux est telle que nous avons enfin accès par câble à la télévision, la téléphonie et l’accès aux services internet sans crainte de perte de vitesse.
C’est enfin le 21ème siècle à Piscop, et merci à tous ceux qui ont œuvrés pour ce projet (conseil départemental, communautés de communes (CCOPF), et merci à l’opérateur orange pour la bonne synchronisation des travaux.
Par ailleurs, la vie dans notre commune doit être sereine et la sécurité de chacune et chacun garantie, et je remercie le travail de la gendarmerie qui est toujours à nos côtés pour nous aider ainsi que l’ex CCOPF qui par l’intermédiaire du centre de sécurité urbain, via les caméras a toujours un œil sur la commune.
Je ne veux pas être trop long mais il faut que je vous parle de la nouvelle communauté d’agglomération, « Plaine Vallée », dont nous faisons maintenant partie.
Au cours de l’année 2015, la préfecture de la région Ile de France a arrêté la nouvelle carte des intercommunalités de la grande couronne francilienne, et cette carte a entériné la fusion de la CCOPF avec la communauté d’agglo de la Vallée de Montmorency (CAVAM) et les villes de Montlignon et Saint Prix depuis le 1er janvier 2016, regroupant près de 182 000 habitants et comprenant 18 villes, c’est un nouveaux challenge.
Dans ce contexte de compétitions internationales, toujours plus fort, il s’agit de permettre aux territoires de maintenir et développer l’emploi et les activités économiques et d’offrir à leurs concitoyens un meilleur accès à des infrastructures et des services mutualisés.
Cette nouvelle communauté est ainsi en capacité de porter des projets de développement et d’aménagement d’envergure et c’est à nous de rendre ce mariage heureux. Je crois profondément à l’intercommunalité et j’y vois un bon moyen de promotion d’une réelle égalité entre nos territoires.
J’ai bien sûr, aussi une pensée particulière pour celles et ceux qui n’ont pu se déplacer ce soir, pour les administrés et amis qui nous ont quittés.
Merci encore à toute mon équipe municipale et à tout le personnel,
Merci à l’ex CCOPF toujours présente avec son personnel qualifié,
Merci à la gendarmerie,
Merci aux sapeurs-pompiers,
Merci à tous ceux qui sont toujours présents pour préparer buffet, soirée et décorations,
Merci à ceux qui donnent de leur temps, pour tel ou telle manifestions,
Bref, merci à tous, sans oublier personne, vous contribuez à notre bien-être,
Et pour terminer, merci à nos familles qui concilient la vie privée avec la vie d’élu (pas toujours facile).
L’équipe municipale et le personnel communal se joignent à moi pour vous souhaiter à toutes et à tous une très bonne et heureuse année 2016.
Avant de se retrouver autour du verre de l’amitié, j’aimerai vous citer Jean de La Fontaine :
« Qui mieux que vous sait vos besoins ?
Apprendre à se connaitre est le premiers des soins »
Je vous remercie.

Le Maire
Christian LAGIER